navigation

LES EMISSIONS DE RADIO NON-IDENTIFIES (ERNIS) 19 juillet, 2011

Posté par skystars dans : Exo-contacts , trackback

Claude Lavat, membre de l’Académie d’Ufologie et radioamateur, a écrit il y a quelques années un texte concernant des messages inhabituels d’une provenance non identifiée et dont la source serait « à la verticale » (sur l’axe des z). La description de ces signaux correspond bien à ceux décrits dans le document technique interne de la NSA publié en avril 2011 et selon certaines source une première fois, « il y a déjà longtemps ». Ayant entendu un extrait de ces messages, chez Claude, pour moi il n’y a aucun doute sur l’authenticité des messages et celle du document de la NSA qui en propose un décodage. L’affaire a probablement subi un effet de camouflage-étouffement lors de sa première publication.


1- les ERNIS, Émissions de Radio Non Identifiées

L’ambiance générale est celle des ondes courtes sur les postes radios quand vous naviguez à la recherche d’une émission. On entend le bruit de fond, la friture, ainsi que des morceaux de communications lointaines. Dans cette ambiance générale, sur les OC (Ondes Courtes) ou SW (Short Wawes), entre 41 m et 25 m soit 6 à 11 MegaHertz, on entend d’abord un Jingle de quelques notes, le même depuis 60 ans et ensuite une voix féminine s’exprimant en Anglais « déroule » une liste de caractères alphanumériques. Les lettres sont prononcées dans l’alphabet phonétique international (alpha bravo charly delta, etc…). La lecture de la liste dure quelquefois plusieurs heures. Je n’en ai écouté que quelques minutes. Le document de la NSA que je suis entrain de traduire et d’assimiler s’applique bien à ce type de message. Dommage que nous n’ayons pas les 60 années de messages émis! Quelques correspondants doivent pourtant les avoir conservés quelque-part.

Voici quelques informations techniques de base: Les ondes électromagnétiques, se propagent dans toutes les directions à partir de l’antenne d’émission et à la vitesse de la lumière (300 000 kilomètres par seconde).

Les ondes courtes sont un moyen de liaison ou de radiodiffusion à longue distance ne nécessitant qu’un appareillage simple, facilement accessible à tout le monde pour un prix modique. La gamme des ondes courtes qui nous intéresse particulièrement s’étend entre les longueurs d’onde de 10 à 100 mètres (d’où leur autre nom, les ondes décamétriques).

Les ondes courtes se propagent d’un point à un autre du globe de trois manières différentes: 1 – par l’onde de sol qui suit la courbure terrestre, d’autant plus importante que la fréquence est basse ; 2 – par l’onde d’espace ou onde directe, c’est la propagation de type optique commune à toutes les fréquences ; 3 – par réflexion simple ou multiple sur les couches supérieures de l’ionosphère, c’est la propagation ionosphérique. Elles sont renvoyées vers le sol lorsqu’elles atteignent les très hautes couches de l’atmosphère chargées de particules ionisées (ionosphère). C’est à cause de ces rebondissements, qui peuvent être multiples, que leur portée est accrue au point d’atteindre les antipodes, lorsque toutes les conditions sont réunies.

Retour aux ERNIs: Les ondes courtes sont choisies en raison de leur grande portée, avec un minimum de distorsion. L’émetteur pourrait se trouver n’importe où sur Terre, mais les ERNIs sont reçues partout dans le monde, il est impossible de les localiser avec une triangulation et quand on place le récepteur en position verticale, le signal de réception s’affaiblit, ce qui veut dire que le signal vient d’en haut ou d’en bas. Cette transmission d’ERNIs, depuis plusieurs dizaines d’années, ressemble à une formation destinée à un grand nombre d’auditeurs répartis sur la planète mais pas encore à une communication interactive. Mais peut-être que nos services de renseignement ont aussi interceptés des émissions vers l’espace, ce qui me parait plus difficile à mettre en œuvre.

Une émission de télévision pourrait-elle être émise comme les ERNIs en Ondes Courtes? Les émissions analogiques de TV ont une portée faible et sont facilement localisables, puisqu’il faut orienter l’antenne vers l’émetteur pour recevoir. Les émissions numériques sont encore plus directives et sensibles aux obstacles. Reste un satellite, mais c’est très directif, l’antenne doit viser précisément le satellite. Il faut donc connaitre précisément la position de la source. De plus un satellite « arrose » une zone très limitée sur Terre. Les satellites qui arrosent le Nord de l’Europe ne peuvent être reçus aux USA ou en Afrique. Dans le cas des ERNIs nous avons bien un émetteur probablement situé loin dans l’espace. Une émission souterraine ne traverserait ni la roche, ni l’eau.

Quelqu’un dans l’espace peut-il s’immiscer dans Internet? Se connecter à Internet depuis l’Espace me parait un peu plus complexe que de le faire depuis une camping car. C’est surtout une question d’antenne et d’abonnement.


2- Document du Dr. Campaigne publié sur le site de la NSA.

Le document est disponible sur le site de la NSA. Sur ce document il y a un tampon « Approved for release by NSA on 10-21-2004, FOIA case N#41472″. Ce document est bien publié par la NSA en ce moment. L’a t’il été en 2004? je ne peux pas le vérifier.

Alors, ce document est-il authentique ou est-ce une manœuvre de la NSA ou d’une autre agence de la Sécurité Américaine? Le texte dit: « Dr. Campaigne presented a series of 29 messages from outer space in « Extraterrestrial Intelligence », NSA Technical Journal XI vol. n°2, p. 101 and in the Special Mathematics and Engineering issue p. 117″. En regardant sur le site de la NSA, on trouve bien la rubrique du NSA Technical Journal et « Extraterrestrial Intelligence » y est listé tout comme « signals outer space » et « science cryptology » par exemple. Voir sur cette page: http://www.nsa.gov/public_info/declass/tech_journals.shtml Le document est authentique. Il y est clairement question de messages en provenance de l’espace et d’intelligence extraterrestre. Ceci en routine dans les publications techniques, à usage interne, de la NSA. Même si le but de ce document a été une campagne de désinformation, le document existe et mentionne les mots « intelligence extraterrestre » comme si la rubrique était connue de tous les lecteurs. La notion d’intelligence extraterrestre avant 2004, à la NSA, n’avait pas besoin d’être expliquée dans un préambule au texte du Dr. Campaigne.

Donc, même si comme certains l’affirment aujourd’hui la méthode de décodage avait été publiée pour perturber et égarer on ne sait qui, il faut constater que les messages en provenance de l’espace (ERNIs) ont bien été entendus par les radioamateurs pendant plus de 60 ans. La NSA publie maintenant un document pour déchiffrer des messages correspondants à ces ERNIs. Nous aurions peut-être dû faire le lien il y 7 ans, mais peut-être que les radioamateurs n’étaient pas systématiquement destinataires des déclassifications de la NSA et la méthode de décodage n’a intéressé que ceux qui se sont empressés de la camoufler.

Il faut noter que le lendemain de la publication du document du Dr. Campaigne, le SETI a rencontré des problèmes budgétaires.

Jacky Kozan, le 02 mai 2011

de l’Académie d’ufologie : http://www.ufolog.eu/?/Publications/Les-ERNIS-Emissions-de-Radio-Non-Identifiees-et-le-document-du-Dr-Campaigne

Lien : http://skystars.unblog.fr/2011/04/26/lus-national-security-agency-nsa-declassifie-des-documents-sur-les-ovnis/

Présentation de l’Académie

http://www.dailymotion.com/video/xyrf3

Commentaires

commentaires desactivés

tsnouak |
la terre ça chauffe |
Historia |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | nouvelle vision
| CEVENNES ET CAUSSES
| marjo