navigation

OVNIS : CONFERENCE AU NATIONAL ATOMIC TESTING MUSEUM DE LAS VEGAS 29 septembre, 2012

Posté par skystars dans : Exo-contacts , trackback

nationalatomictesting

C’est  dans le cadre du National Atomic Testing Museum de Las Vegas, affilié à la Smithonian Institution, que s’est déroulée le 22 septembre 2012 une conférence annoncée sous le titre : «  Special Lecture : Military UFOs Secrets Revealed« .

Qu’en est-il effectivement sorti ?

Le Huffington Post a fait un compte rendu de ce qui constitue un évènement dans l’histoire de l’ufologie américaine en raison de la présence de deux acteurs du Projet Blue Book, commission créée en 1952, dissoute à la suite du rapport Condon en 1969 qui concluait   » que les ovnis n’existaient pas et que tous les témoignages reposaient soit sur une méprise avec des phénomènes naturels, soit sur des hallucinations et que toute recherche scientifique dans ce domaine ne présentait aucun intérêt. »]
.
N’ayant pas eu connaissance de compte-rendu dans les médias français, il nous a semblé utile d’en traduire l’essentiel (traduction que nous espérons être dépourvue de contresens et être la plus fidèle possible), que voici :
Ufopanel
Deux anciens officiers de l’Air Force qui faisaient partie du Project Blue Book, la commission d’enquête officielle des militaires dans les années 1950 et 1960, ainsi qu’un ancien membre du bureau d’enquêtes ovnis du ministère de la Défense anglais, avaient pris place dans le groupe des intervenants de cette conférence intitulée « Military UFOs : Secrets Revealed ».
L’ancien colonel de l’Air Force, Charles Halt, a accusé le gouvernement fédéral de dissimulation du phénomène ovni, impliquant une agence secrète, notamment par rapport à ce qui pourrait constituer des visites extraterrestres.
Halt était l’ancien commandant de la base de la R.A.F. de Bentwater, en Angleterre, et l’un des nombreux témoins oculaires de différents événements ovnis intervenus à Rendlesham Forest en décembre 1980. Il est convaincu que les ovnis observés étaient soit des extraterrestres, soit provenant d’une autre dimension. 
chuckhalt
« J’ai entendu beaucoup de personnes dire qu’il était temps pour le gouvernement de mettre en place un organisme pour enquêter » déclara Halt.
« Braves gens, il existe une agence, au fonctionnement très strict, compartimentée, qui étudie ce phénomène depuis des années et bon nombre de nos services secrets jouent un rôle très actif sans pour autant avoir une connaissance précise de ce qu’il advient des données qu’ils ont collectées et transmises, et d’une certaine façon, cela fait peur.
Au cours des deux dernières années, les Anglais ont publié une masse d’informations, mais quelqu’un a-t-il jamais vu quelles étaient leurs conclusions ou entendu officiellement quelque chose à propos de Bentwater ? Lorsque les documents ont été publiés, la période de temps où, alors que j’étais en fonction, j’ai été impliqué dans l’incident, était manquante – elle a disparu. A part cela, rien d’autre ne manque » dit-il. Halt ajouta qu’il n’avait jamais été inquiété pour les rapports qu’il a rédigés au sujet des incidents ovnis de Bentwater.  
« Ceci probablement pour de bonnes raisons. En premier lieu, mon rang et la nature de certaines fonctions que j’ai tenues, mais aussi parce que, très tôt, j’ai réalisé un enregistrement très détaillé de tout ce que je sais à ce sujet et en ai effectué plusieurs copies conservées en lieu sûr. Peut-être suis je paranoïaque, qui sait, mais je pense que c’était du temps bien utilisé que de réaliser ces enregistrements. » 
Bien que les intervenants de la conférence n’aient pas toujours partagé un point de vue strictement identique sur des éléments de certains cas d’événements ovnis, un fil conducteur commun s’est cependant dégagé.
Allan Palmer« Nous partageons un certain nombre de choses très importantes : nous nous sommes tous dévoués au service de notre pays avec un très grand sérieux » a déclaré Allan Palmer, le directeur du musée, ayant lui-même effectué une brillante carrière en tant que pilote de chasse, décoré à la fois par l’Air Force et la Navy. 
« Ce ne sont pas des excentriques, mais des personnes ayant toutes occupé des fonctions de responsabilité avec des habilitations de sécurité de haut niveau. Ce n’est pas le genre de personnes à s’imaginer des choses ou à partir dans une digression délirante sur un sujet ou un autre. Ce sont des gens sérieux qui agissent en professionnels » déclara Palmer au Huffington Post.
Faisant seulement de rares apparitions publiques mais cependant également présent à cette conférence : le colonel Bill Coleman, retraité de l’Air Force, ancien porte-parole en chef pour le Project Blue Book entre 1961 et 1963.
Le Project Blue Book, cette étude controversée, a pris fin en 1969, concluant qu’il n’y avait rien dans la thématique ovni qui pouvait présenter « des développements technologiques ou des principes dépassant le champ de connaissance scientifique connu à l’heure actuelle ».
billcoleman
Coleman a raconté sa propre rencontre fascinante avec un ovni alors qu’il pilotait un bombardier B-25 en 1955. L’objet inconnu, de forme circulaire, descendait d’une altitude de 20 000 pieds, se dirigeant vers le sol, lorsque Coleman a tenté de le poursuivre.
« Nous allions à la puissance maximale pour le B-25, à environ 300 miles à l’heure, et nous descendions tout droit vers le sommet des arbres et je me rapprochais de lui [l'objet] à toute allure. J’ai dit que j’allais le dépasser – Accrochez vous et mettez vos ceintures – et j’ai pris un virage abrupt à 90 degrés pour essayer de remonter le long de l’ovni, mais il n’était plus là. Je suis remonté jusqu’à environ 1500 pieds, et là j’ai pu apercevoir l’objet au-dessus d’un champ fraîchement labouré, se déplaçant à une vitesse soutenue. » Lorsque Coleman plongea derrière les arbres pour tenter une manoeuvre, l’ovni avait disparu. Il a indiqué qu’il s’agissait d’une soucoupe volante, telle que généralement décrite.
Coleman a conclu son exposé en proposant une possible raison pour laquelle les extraterrestres pourraient hésiter à visiter la Terre : « Si un extraterrestre venait à atterrir ici, une simple grippe pourrait éventuellement le tuer. A l’inverse, une grippe importée par l’un de ces visiteurs extraterrestres pourrait annihiler la population de la planète Terre. S’ils sont assez futés pour réaliser un véhicule capable de franchir des années-lumière, ils sont probablement assez futés pour savoir aussi que nos maladies pourraient les exterminer. »
Durant la période où Coleman fut le porte-parole du Project Blue Book, le directeur de cette étude de l’Air Force fut le colonel Bob Friend. Celui-ci a marqué son désaccord avec les conclusions négatives de l’Air Force sur les ovnis en 1969.
bobfriend
« Mon explication à ce jour pour ces choses est que, effectivement, elles sont réelles et je pense qu’il serait bien mieux que le gouvernement ou une autre administration s’en occupent et en étudient les aspects scientifiques » a expliqué Friend.
Lors de la conférence de samedi, Friend a offert un rameau d’olivier aux nombreuses personnes qui affirment avoir vu des ovnis, mais qui se sont montrées réticentes à les signaler par crainte de ne pas être pris au sérieux.
« Les observations d’ovnis sont réelles, et vous ne serez pas tournés en ridicule par une structure qui étudie honnêtement le phénomène. Allez de l’avant, rapportez votre cas et permettez aux gens d’enquêter au mieux, en vue de la résolution du cas que vous avez observé. A l’avenir, gardez à l’esprit que nous serons de votre côté. »OVNIS : CONFERENCE AU NATIONAL ATOMIC TESTING MUSEUM DE LAS VEGAS dans Exo-contacts nike-pope-fox_4erb1_1tzwgz
Nike Pope, le seul intervenant non-militaire du groupe a admis que beaucoup sans doute, parmi le public, sont venus à la conférence dans l’espoir d’une révélation d’une preuve hyper sensationnelle relative aux ovnis.
« Alors je m’excuse auprès de ceux qui pourraient attendre ou espérer voir un vaisseau spatial dans un hangar, comme preuve tangible, mais ce que vous obtenez ici est le coeur de ce que nous voulions vraiment partager avec vous: une perspective de la part de gens qui ont eux-mêmes examiné ce sujet mystérieux et espérant pour le gouvernement » dit Pope, un ancien investigateur ovni pour le compte du ministère de la Défense britannique.
La thématique ovni est un domaine qui a sa juste part de cinglés, de charlatans et de mordus. Ce que vous avez sous les yeux ce soir dans ce domaine, c’est un panel de gens qui ont véritablement et incontestablement oeuvré pour le gouvernement et l’armée. »
Pope a raconté comment l’ancienne commission officielle anglaise, connue sous le nom de Flying Saucer Working Party a conclu en 1951 que les ovnis n’étaient qu’identifications erronées, canulars et délires et qu’il n’y avait pas lieu de gaspiller plus de temps et d’énergie sur ce thème.

Malheureusement pour ces gens-là, il y eut en 1952 une vague d’observations à travers le Royaume-Uni, dont la plupart des témoins furent des pilotes de la Royal Air Force.

Le ministère de la Défense ayant continué d’investiguer sur les ovnis, il a surveillé de près la communauté ufologique, a indiqué Pope.  » Nous avons souscrit anonymement, à des adresses de boîtes postales, des abonnements à leurs revues. Et, également à cette fin, je me suis faufilé discrètement à l’arrière de conférences sur les ovnis. « 
Pope a conclu en précisant que le ministère de la Défense avait une chose en tête à propos des ovnis: « Quelles que soient les absurdités que l’on peut voir des fois sur ce sujet, nous n’avons jamais perdu de vue que, parmi ces centaines de milliers d’observations, il suffisait que les partisans du phénomène aient raison une seule fois pour que tout change. »
SameMorrisLasVegasSun-John_Alexander-GovAgent dans Exo-contacts
Un autre membre du panel présent à la conférence, le colonel John Alexander, retraité, était un ancien « initié » (insider) militaire qui a suscité dans les années 1980 la création d’un groupe spécial dénommé Advanced Theoretical Physics Group, dont les membres avaient été sélectionnés dans les sphères militaires, aérospatiales et du renseignement. Ce groupe a conclu que s’il y avait effectivement eu de nombreux cas crédibles de rencontres ovnis, il ne pouvait cependant trouver aucune preuve d’une dissimulation du gouvernement.
Alexander a cité divers cas fascinants relatifs aux ovnis et impliquant des pilotes, et a indiqué à l’auditoire que les ovnis sont « réels et font partie d’un phénomène global à l’échelle mondiale, et pas seulement cantonné aux Etats-Unis. »
« Nous devons rendre possible aux scientifiques de débattre et de faire des recherches sur ces thèmes. Il n’existe pas de réponses simples, et non seulement nous ne disposons pas des réponses, mais nous ne sommes même pas encore au point de poser les bonnes questions, et c’est ce qu’il nous faut faire. »
La conférence a comporté une séance animée de questions-réponses au cours de laquelle l’assistance a lancé le débat avec le panel sur une série de thèmes relatifs aux ovnis, essayant de soutirer davantage de révélations plus précises.
Alors qu’aucun corps d’extraterrestre ou d’élément de vaisseau extraterrestre n’a été produit et présenté au public, ceux qui ont assisté aux exposés ont semblé apprécier la franchise des participants. Cependant, l’assistance est probablement repartie avec davantage de questions que de réponses.

Source :  http://pranainfos.blogspot.fr/2012/09/ovnis-conference-du-22-septembre-2012.html

http://www.huffingtonpost.com/2012/09/24/ufo-secrets-turn-out-to-be-strong-opinions_n_1907492.html

 Image de prévisualisation YouTube

Commentaires»

pas encore de commentaires

Laisser un commentaire

tsnouak |
la terre ça chauffe |
Historia |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | nouvelle vision
| CEVENNES ET CAUSSES
| marjo